Hubble Quantique ?

Considérons la magnifique expérience du pile ou face quantique.

Laissons tomber l’interprétation quantique, et tentons une approche à variables non locales.

Prenons l’expansion de l’Univers, la « constante » de Hubble H, dont rien ne dit qu’elle soit constante. Comment peut on d’ailleurs nommer constant quelque chose qui mesure des milliards d’années lumières de distances, représentant des bonds dans l’espace et le temps incommensurables, alors qu’on ne connaît sa valeur que depuis quelques dizaines d’années à peine, un instant infinitésimal par rapport à ce qui est observé ?

A t = 0 la particule est centrée, soit.

Puis elle évolue autour du centre, mais on doit alors considérer que son centre devient une sphère qui grossit autour du « point » initial. Suivant « l’expansion » locale de l’espace temps.

Dès lors la particule n’est pas de plus en plus loin de son centre, c’est le centre lui même qui grossit.

Les commentaires sont fermés.