Les axes de l’espace temps

C’est le principe qui est important.

Si le temps peut s’imaginer comme continu, la mesure elle est discrète. Comment voir donc une telle expérience que celle des deux atomes ?

Voyons l’espace où se trouvent ces deux atomes comme étant une série verticale de droites, le temps partant de bas en haut.

Où est l’observateur ? A l’extérieur, donc en dimension N+1. L’expérience pouvant se placer sur une ligne droite, on peut la réaliser sans imaginer une cinquième dimension dans ce cas.

On voit donc un plan vertical devant nous, avec l’expérience dans la totalité de son histoire.

L’horloge de l’observateur permet de faire une découpe régulière de cet espace continu, afin d’en faire un film.

On peut découper selon l’axe du temps, mais on peut choisir de découper selon n’importe quel autre axe, pourquoi se limiter au temps ? Dans un espace physique ainsi pensé pourquoi une coordonnée aurait-elle plus d’importance qu’une autre ? Il n’y a aucune raison « à priori » de découper selon l’axe vertical.

On peut donc faire autant de films qu’on veut, dans toutes les directions du plan, proches de celles du temps, ou pourquoi pas proche de celle d’espace.

Que voit-on ?

Que doit-on interpréter en terme de causalité, directement en vue du film que l’on voit ?

Les commentaires sont fermés.