Tout voir, tout comprendre

Je vais rajouter une remarque qui aidera peut-être à éclairer un peu mieux ce dont il s’agit.

M’est avis que le problème c’est quand on « sait » qu’on est dans un espace à 4 dimensions mais qu’on continue à l’observer en 3.

Quand vous avez un espace en 2, c’est facile vous le voyez très simplement, la feuille de papier, plate ou courbée.

Déjà si on vous rajoute le temps, c’est plus difficile. Comment les observateurs « plats » de la feuille de papier passent-ils « d’une feuille à l’autre » ? Si ce n’est en plongeant dans la mystérieuse « Troisième dimension » ?

Oui mais si on est « dedans » on ne peut pas « voir » pourrait on rétorquer.

Certes alors il faut passer « dehors ». Comment on fait ?

Nous ne sommes pas dans le présent. Nous sommes à l’origine de l’observation d’un objet 4D, dont nous pouvons observer l’évolution sous quantité d’angles différents, autour dans l’espace, temporellement déplacé dans des référentiels en mouvement…

Jusqu’à en faire le tour complet à t4 au moment initialement prévu pour la fin de l’observation.

De t0 à t4 nous aurons tout vu, tout parcouru, tout analysé, tout observé… Depuis la 5ème dimension.

Les commentaires sont fermés.